Un train au pied du Mont-Blanc
Histoire et technique du Mont-Blanc Express

De Vaudagne aux Houches, via le viaduc Sainte-Marie

À partir de Vaudagne, le profil se fait plus facile (20 mm/m) ; on avance en forêt et en corniche. Un peu avant la gare des Houches, la voie franchit l’ouvrage d’art le plus impressionnant, le viaduc Sainte-Marie, qui enjambe la vallée de l’Arve.

Un arrêt facultatif se trouve juste en aval du viaduc : Viaduc Sainte-Marie, au PK 10,619.

Le viaduc Sainte-Marie est l’ouvrage d’art le plus impressionnant de la ligne.
Le viaduc Sainte-Marie est l’ouvrage d’art le plus impressionnant de la ligne.
Une rame Z 850 quitte l’arrêt Viaduc Sainte-Marie dans un secteur escarpé.
Une rame Z 850 quitte l’arrêt Viaduc Sainte-Marie dans un secteur escarpé.
L’arrêt Viaduc-Sainte-Marie dessert la télécabine du Prarion aux Houches.
L’arrêt Viaduc-Sainte-Marie dessert la télécabine du Prarion aux Houches.
L’arrêt Viaduc Sainte-Marie est situé juste à la sortie du viaduc.
L’arrêt Viaduc Sainte-Marie est situé juste à la sortie du viaduc.
En juin 2007, une UM de deux Z 600 franchit le viaduc Sainte-Marie.
En juin 2007, une UM de deux Z 600 franchit le viaduc Sainte-Marie.
Le viaduc Sainte-Marie, vu depuis les Houches.
Le viaduc Sainte-Marie, vu depuis les Houches.
Direction les Houches, on voit s’éloigner le viaduc Sainte-Marie depuis l’arrière d’une rame Z 800.
Direction les Houches, on voit s’éloigner le viaduc Sainte-Marie depuis l’arrière d’une rame Z 800.
Dernière mise à jour : 19 juin 2022. © Christophe Jacquet, 2000-2022. Mentions légales et droit d'auteur. Contact. Plan du site.
Fermer