Un train au pied du Mont-Blanc
Histoire et technique du Mont-Blanc Express

Vers les Marécottes, PK 8,814

Après le Trétien, la voie est construite en corniche, puis elle franchit le Triège sur un viaduc maçonné d’une arche. Ensuite, elle avance au milieu des prés, passe l’arrêt facultatif de la Médettaz (PK 9,348) avant d’arriver aux Marécottes.

La voie ferrée domine le village escarpé du Trétien.
La voie ferrée domine le village escarpé du Trétien.
Le pont sur le Triège.
Le pont sur le Triège.
Une Z 800 suit la voie en corniche aux abords des gorges du Triège.
Une Z 800 suit la voie en corniche aux abords des gorges du Triège.
La halte de la Médettaz est située dans les prés.
La halte de la Médettaz est située dans les prés.
Une BDeh 4/4 prend des voyageurs à la Médettaz.
Une BDeh 4/4 prend des voyageurs à la Médettaz.
Une BDeh 4/4 descend vers les Marécottes.
Une BDeh 4/4 descend vers les Marécottes.
La station des Marécottes.
La station des Marécottes.
Un train spécial assuré en Z 870 marque l’arrêt aux Marécottes.
Un train spécial assuré en Z 870 marque l’arrêt aux Marécottes.
En 1984 l’automotrice BDeh 4/4 n<sup>o</sup> 501 arrive à la halte des Marécottes.
En 1984 l’automotrice BDeh 4/4 no 501 arrive à la halte des Marécottes. Auteur : Johannes Jacob Smit.
Dernière mise à jour : 27 février 2022. © Christophe Jacquet, 2000-2022. Mentions légales et droit d'auteur. Contact. Plan du site.
Fermer