Un train au pied du Mont-Blanc
Histoire et technique du Mont-Blanc Express

La sécurité

Cantonnement par block automatique lumineux

Le cantonnement est assuré par un système de block automatique lumineux, décrit plus en détails sur la page consacrée à la signalisation lumineuse. Le block automatique lumineux est en service depuis les années 1970 en Suisse, depuis 2017 en France.

Les installations sont télécommandables depuis des postes de commandement, en Suisse via un système ILTIS de Siemens, en France via une télécommande de type SCTF05-B de Kummler+Matter (Kuma).1

L’occupation des cantons est déterminée par des compteurs d’essieux. En cas de franchissement d’un signal fermé, un convoi serait arrêté via un système d’arrêt automatique à balises magnétiques Integra.

Signal de sortie présentant l’image 2 aux Bossons. Au premier plan, on distingue les balises Integra d’arrêt automatique.
Signal de sortie présentant l’image 2 aux Bossons. Au premier plan, on distingue les balises Integra d’arrêt automatique.

Contrôle de vitesse

Sur certaines sections de la ligne est opéré un contrôle de vitesse des trains, qui est pris en charge par le matériel Z 800 et Z 850. Cela concerne les sections à forte pente, sur lesquelles la vitesse est limitée à 35 km/h. Le fonctionnement est le suivant :

  1. la zone en question est repérée par un signal de vitesse, marqué « 35 » ;
  2. le conducteur doit alors enclencher le système de contrôle de vitesse du train, en appuyant sur un bouton vert marqué « 35 » ;
  3. un peu plus loin, un signal portant la lettre V marque le début de la section à vitesse contrôlée. Il est accompagné de balises Integra. Celles-ci donnent l’ordre au train de vérifier si le contrôle de vitesse est en marche, sans quoi s’opère une prise en charge automatique qui provoque l’arrêt du train.
    Signal controle_vitesse

En France trois sections sont soumises à contrôle de vitesse :

Balise Integra pour le contrôle de vitesse aux Tines.
Balise Integra pour le contrôle de vitesse aux Tines.

Au départ, il était prévu de contrôler de la sorte à la fois des sections limitées à 35 km/h et des sections limitées à 45 km/h. Cependant, cela n’a pas été réalisé pour les sections limitées à 45 km/h. C’est pourquoi on trouve actuellement deux boutons verts marqués « 35 » sur le panneau de conduite des Z 800 et Z 850.

Le Teloc pour la crémaillère en Suisse

Les véhicules amenés à franchir la section à crémaillère sont équipés du Teloc, un système de contrôle de vitesse à la descente, et anti-recul à la montée.

La radio sol-trains

En France, la ligne a été équipée de la radio sol-trains SNCF avec transmission de données (RST-TD) au début des années 1990. Ce système permet au régulateur d’appeler sélectivement un train en particulier. On voit ci-dessous quelques-uns des mâts portant les antennes relais de la radio sol-trains. Deux canaux sont utilisés, le 2 et le 10, avec changement à Chamonix.

En Suisse, un nouveau système radio TETRA a été installé en 2019.2

Références bibliographiques

Dernière mise à jour : 22 décembre 2021. © Christophe Jacquet, 2000-2022. Mentions légales et droit d'auteur. Contact. Plan du site.
Fermer