Un train au pied du Mont-Blanc
Histoire et technique du Mont-Blanc Express

Vallorcine, PK 34,115

Vallorcine est le dernier village français avant la Suisse. Depuis les années 2000, c’est même une station de ski, reliée par télécabine au domaine de Charamillon-Balme.

La gare, autrefois dite gare internationale, dispose de deux voies à quai, d’un petit faisceau de service et d’une remise qui accueille notamment du matériel l’hiver. De nos jours, la correspondance avec les trains du Martigny-Châtelard se fait toujours à Vallorcine, mais à certaines époques elle s’est effectuée au Châtelard.

Le bâtiment voyageurs de la gare de Vallorcine.
Le bâtiment voyageurs de la gare de Vallorcine.
Deux rames Z 800 se croisent en gare de Vallorcine.
Deux rames Z 800 se croisent en gare de Vallorcine.
En 2006, une rame Z 800 arrive en gare de Vallorcine.
En 2006, une rame Z 800 arrive en gare de Vallorcine.
Le bâtiment voyageurs de Vallorcine accueille un bar-restaurant, l’arrêt Bougnête.
Le bâtiment voyageurs de Vallorcine accueille un bar-restaurant, l’arrêt Bougnête.
Un guichet est ouvert en gare de Vallorcine.
Un guichet est ouvert en gare de Vallorcine.
Vue de la gare de Vallorcine depuis la télécabine de Balme.
Vue de la gare de Vallorcine depuis la télécabine de Balme.
Une Z 850 traverse le faisceau de voies de service à Vallorcine.
Une Z 850 traverse le faisceau de voies de service à Vallorcine.
La gare de Vallorcine est dotée d’un hangar fermé, qui sert régulièrement à entreposer du matériel.
La gare de Vallorcine est dotée d’un hangar fermé, qui sert régulièrement à entreposer du matériel. En haut à gauche, on aperçoit la gare de départ de la télécabine de Vallorcine.
Dernière mise à jour : 27 février 2022. © Christophe Jacquet, 2000-2022. Mentions légales et droit d'auteur. Contact. Plan du site.
Fermer