Un train au pied du Mont-Blanc
Histoire et technique du Mont-Blanc Express

Des Houches aux Bossons

Après les Houches, le profil de la voie est facile. On franchit à nouveau l’Arve, sur un pont en pierre à une arche appelé pont de Clair-Temps.

Au bout d’une ligne droite se trouve un arrêt facultatif, Taconnaz (PK 14,360). Une nouvelle ligne droite conduit ensuite aux Bossons.

Cette ligne droite, située un peu en amont des Houches, est sujette aux chutes de pierres, d’où les câbles de détection.
Cette ligne droite, située un peu en amont des Houches, est sujette aux chutes de pierres, d’où les câbles de détection.
La voie ferrée franchit l’Arve sur le pont de Clair-Temps entre les Houches et Taconnaz.
La voie ferrée franchit l’Arve sur le pont de Clair-Temps entre les Houches et Taconnaz.
Après le pont de Clair-Temps, la voie traverse la vallée de part en part par une grande ligne droite, vue ici en direction des Houches.
Après le pont de Clair-Temps, la voie traverse la vallée de part en part par une grande ligne droite, vue ici en direction des Houches.
Après la ligne droite, on arrive à Taconnaz.
Après la ligne droite, on arrive à Taconnaz.
L’arrêt facultatif de Taconnaz est situé au bord de la route départementale.
L’arrêt facultatif de Taconnaz est situé au bord de la route départementale.
Une Z 850 en hiver entre Taconnaz et les Bossons.
Une Z 850 en hiver entre Taconnaz et les Bossons.
Un peu en aval de la gare des Bossons, la ligne passe à proximité du télésiège des Bossons et du tremplin de saut à ski.
Un peu en aval de la gare des Bossons, la ligne passe à proximité du télésiège des Bossons et du tremplin de saut à ski.
Dernière mise à jour : 27 février 2022. © Christophe Jacquet, 2000-2022. Mentions légales et droit d'auteur. Contact. Plan du site.
Fermer