Train Mont-Blanc Express : Saint-Gervais, Chamonix, Vallorcine, Martigny

Réalisation

À propos de l’auteur

En juillet 1983, l’auteur, émerveillé, s’apprête à monter dans une rame de Z 600.
En juillet 1983, l’auteur, émerveillé, s’apprête à monter dans une rame de Z 600. Au fond, on notera la présence d’une automotrice Z 600 encore en livrée d’origine rouge et crème. Auteur : Michel Jacquet.
En 2001, Christophe Jacquet est photographié auprès d’une rame Z 800 stationnée en gare de Chamonix.
En 2001, Christophe Jacquet est photographié auprès d’une rame Z 800 stationnée en gare de Chamonix. Auteur : Michel Jacquet.
En août 2006, Christophe Jacquet pose devant une rame Z 850 à Chamonix.
En août 2006, Christophe Jacquet pose devant une rame Z 850 à Chamonix. Auteur : Séverine Maguis.

L’auteur de ce site, Christophe Jacquet, est scientifique et ingénieur en informatique. Mais il est passionné de chemins de fer depuis sa plus tendre enfance... Ainsi, il arpente régulièrement la vallée de Chamonix et notamment ses infrastructures ferroviaires depuis son premier anniversaire. → Site personnel de l’auteur.

Pour toute remarque, critique, suggestion, proposition, demande de renseignements historiques ou techniques, vous pouvez contacter Christophe Jacquet via le formulaire.

Historique

La première version de ce site a été conçue et réalisée par Christophe Jacquet en août 2000. Il a été complété et étendu d’août 2001 à janvier 2002, en intégrant de nouvelles photographies prises à l’été 2001.

Entre octobre 2006 et janvier 2007, ce site a été entièrement refondu : de nombreuses précisions techniques ont été ajoutées, ainsi que de nouvelles photographies prises en août 2006. La charte graphique a été revue ; la résolution et la qualité des photographies ont été améliorées, afin de tenir compte des nouvelles capacités des réseaux informatiques et des nouvelles attentes des lecteurs.

À partir du printemps 2012, le site a été étendu pour couvrir la partie suisse de la ligne, entre Martigny et Châtelard-Frontière.

L’objectif actuel est de maintenir le site à jour, en tenant compte notamment des modifications de l’exploitation suite au chantier de rénovation des années 2010. Une version anglaise est en (lente) préparation...

Distinction

Au printemps 2001, ce site a reçu le Coup de coeur du Jury lors du 4ème concours Cybermodélisme organisé par la revue RMF.

Mentions et réutilisations

Ce site a été cité, ou certaines de ses photographies reprises, dans les œuvres et manifestations suivantes :

Couverture du CD

Contributeurs

Les personnes suivantes ont contribué, de près ou de loin, à la réalisation de ce site, notamment en me permettant de reproduire leurs photographies (liste alphabétique) :

Que tous en soient remerciés, de même que tous ceux qui me signalent des erreurs à corriger !

Technique

Les site des trains du Mont Blanc est généré automatiquement à partir de pages semi-formatées et d’images brutes. La génération est réalisée grâce à plusieurs scripts en Python de conception « maison », qui font appel à des outils externes, notamment Python Imaging Library (PIL) pour les traitements d’images et exiv2/pyexiv2 pour l’accès aux métadonnées EXIF. Cette opération est réalisée sur plateforme Unix. Actuellement j’utilise un système MacOS X, mais j’utilise épisodiquement, ou ai utilisé, un serveur virtualisé Xen sous Debian GNU/Linux, un environnement Cygwin sous Windows Vista ou encore une station Sun Ultra 10 sous Ubuntu GNU/Linux.

Deux rendus des pages sont prévus : un rendu pour écrans d’une largeur supérieure à un millier de pixels, et rendu pour petits écrans. Ce dernier rendu est testé en particulier sur iPad.

Dernière mise à jour : 24/10/2015. © Christophe Jacquet, 2000-2017. Tous droits réservés. Contact. ✓ HTML5.